[ITW] ALYRA : la première école #Blockchain #Developpeur #formation

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lundi 14 janvier, je me suis rendu à Paris à la soirée d’inauguration d’Alyra, la première école Blockchain. J’ai interviewé Jérémy Wauquier, le fondateur, qui nous explique les grandes lignes de cette formation pour les développeurs.

Une école au coeur de la Blockchain

LDG: “Tu as fondé l’école en combien de mois? Tu nous racontais tout à l’heure, ça a été un projet incroyable niveau délais »

Jérémy: « En gros, entre le moment où l’idée du projet germe et où on en parle aux premières personnes et le moment où les apprenants entrent en classe il se passe six mois, dont deux mois de vacances ».

LDG: « Comment on fait concrètement sur une technologie qui est en pleine évolution et qui change peut être pas tous les mois mais qui est une vraie science vivante, pour maintenir le programme en place, même pendant les six mois où la matière voire les matières sont amenées à changer? ».

Jérémy: « En fait, il y a quelques fondamentaux qu’on enseigne et qu’on continuera d’enseigner. Enseigner ce qu’est un hash, enseigner ce que c’est qu’un arbre de merkel, a priori on en a besoin maintenant et on va continuer d’en avoir besoin d’ici deux ans; je peux pas me projeter au delà de deux ans.

Et d’autres parties du programme qu’on évite soigneusement d’écrire parce qu’en fait les versions sont pas encore sorties. Par exemple, tout ce qui concerne l’Ethereum, on attend que ça sorte avant de l’écrire ».

LDG: « Quel est le bagage technique qu’il faut pour pouvoir candidater à Alyra? »

Jérémy: « La formation dure dix semaines. C’est une formation qui est une spécialisation, qui est destinée à des gens qui sont déjà développeurs. C’est un peu la petite limite qu’il est important de souligner c’est que on est vraiment à la fin en fait d’un parcours de développeurs. On s’adresse à des gens qui ont déjà des notions d’algorithmie etc

Et donc, en dix semaines, on forme des personnes qui deviennent développeurs Blockchain« .

La formation

LDG: « Cette formation est obligatoirement en présentiel sur Paris ou on peut faire une hybride présentiel et distance? »

Jérémy: « Alors, non seulement de base elle est hybride, c’est à dire que les apprenants sont là deux jours/ semaine, et 3 jours à distance sur une plateforme qu’on a développé, sur laquelle ils ont les accès de cours, sur laquelle ils publient du code, ils revoient leur code etc.

Et on a aussi une version entièrement en ligne où les apprenants ont accès aux mêmes contenus de la formation avec l’interaction avec les profs, avec l’accès au forum etc

Donc voilà, on peut la suivre même si on est par exemple à Grenoble, c’est le cas de certains apprenants. On peut la suivre malgré tout à distance ».

LDG: « Concrètement, hormis la programmation, tu peux nous détailler un peu le programme, une semaine de formation ou le premier mois, ça va se détacher comment? »

Jérémy: « En gros, il y a plusieurs blocs principaux. On a un bloc qui va concerner ce qu’on a appelé le développement de Blockchain, qui renvoie à des notions fondamentales genre cryptographie. Comment ça fonctionne la cryptographie asymétrique? C’est quoi une fonction de la charge? Pourquoi c’est pertinent? Qu’est ce que c’est qu’en fait un réseaux pair-à-pair sur lequel on déploie une Blockchain?

Tout ça, ce sont des notions fondamentales pour vraiment comprendre de quoi on parle et ensuite tout un deuxième bloc qui va concerner plus spécifiquement le développement smart contract.

Là on a fait le choix terrible de nous mettre sur solidity uniquement. Je sais qu’on peut faire des smart contracts avec d’autres techno, mais à notre sens solidity est aujourd’hui le projet qui est plus mature et du coup on peut se permettre de l’enseigner.

Et j’en profite pour lancer un appel aux autres projets dont on aimerait aussi beaucoup pouvoir enseigner les autres technos TezosArk… »

Le financement

LDG: « Quel est quel est le prix? Il y a des accès? Ici, on se trouve dans les locaux de l’Afpa ce soir, donc vous avez des passerelles avec pôle emploi, vous avez des deals avec eux pour pouvoir arriver à faire payer cette formation? »

Jérémy: « Alors, comment ça marche? Le coût de la formation ttc est environ à 5300 euros. Ca couvre le prix des locaux, de l’ingénierie pédagogique, des profs, tout ce qui fait en sorte que la formation existe.

Il y a différentes modalités de financement. Sans rentrer dans le détail, il y en a deux principales: On a un partenariat avec ParisCode qu’est la mairie de Paris et Pôle Emploi à travers un dispositif qui s’appelle l’AIF.

Ce qu’il faut retenir, c’est que c’est en fonction des dossiers des uns et des autres. Et ce qu’il faut retenir aussi, c’est que si vous venez avec une promesse d’embauche d’une boîte qui vous dis “je vous embauche si vous faites cette formation et si vous montez en compétences sur la Blockchain”, venez nous voir, on fait le nécessaire pour financer la formation ».

Et après?

LDG: « A la fin de la formation, on a une certification, un diplôme? »

Jérémy: « Alors, on a une certification qui est reconnue par l’école mais qui n’est pas reconnue par l’Etat. Sans rentrer dans le détail, globalement il faut à peu près trois ans pour avoir une reconnaissance étatique, officielle. Il faut avoir du recul sur l’employabilité des apprenants après leur formation. Mais ça devrait bien se passer si on en croit les différents partenaires qu’on a ».

LDG: « Est ce que vous avez d’autres projets ensuite, peut être vous étendre dans d’autres villes? Tout à l’heure, on parlait, il y avait une personne dans la salle de Marseille ».

Jérémy: « Oui complètement et on a des partenaires à Marseille donc qui développent un accélérateur Blockchain à Marseille. L’idée ce serait de développer les deux en parallèle, d’avoir un accélérateur Blockchain et une école pour former les compétences dont l’accélérateur a besoin. Et du coup l’accélérateur fournit les débouchés dont l’école a besoin, ça permet de structurer des écosystèmes derrière. On va le faire à Marseille courant 2019. L’idée c’est après d’aller un peu dans l’ensemble des grandes villes en France, Lyon etc ».

Pour plus d’informations ou si vous souhaitez candidater à la formation hybride ou 100% en ligne, je vous renvoie sur le site internet d’Alyra: https://alyra.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.